«

»

Club de Lecture : l’art de perdre d’Alice ZENITER

Club de lecture de la bibliothèque Adèle’H en partenariat avec le CSC Soleil Levant

« L’art de perdre » d’Alice ZENITER (J’ai lu) 600 p. 8,50€

L’Algérie dont est originaire sa famille n’a longtemps été pour Naïma qu’une toile de fond sans grand intérêt. Pourtant, dans une société française traversée par les questions identitaires, tout semble vouloir la renvoyer à ses origines. Mais quel lien a-t-elle avec une histoire familiale qu’on ne lui a jamais racontée ? Son grand-père, Ali, un montagnard kabyle, est mort avant qu’elle ait pu lui demander pourquoi l’Histoire avait fait de lui un « harki ». Yema, sa grand-mère, pourrait peut-être répondre, mais pas dans une langue que Naïma comprenne. Quant à Hamid, son père, arrivé en France à l’été 62 dans les camps de « transit » rapidement mis en place, il ne parle plus de l’Algérie de son enfance. Comment faire ressurgir un pays du silence ?

Le roman est divisé en trois parties, chacune pour un des personnages familiaux : le grand-père, le père et Naïma.

Si les personnages, au moins Hamid et Naïma, ignorent des pans entiers de l’histoire familiale, ce n’est pas le cas du lecteur. On nous raconte avec humanité et humour l’histoire des protagonistes : les frères d’Ali, les nombreux cousins, les habitants du village, Français et Algériens. Nous est donnée ainsi une fresque attachante et historique sur les fondements de notre identité et notre part de liberté dans la construction de celle-ci, loin des fantasmes et des mythes. Prix Goncourt des lycéens 2017

Alice ZENITER avait écrit notamment « Sombre dimanche », prix du livre Inter 2015.

Nous en parlerons le mardi 14 mai à 20h30 au Centre socio Culturel du Soleil Levant (St Herblain). Le club est ouvert à tous, il suffit d’avoir lu le livre.

Aller à la barre d’outils