Bulletin municipal de février 1965 : Le Centre Social de la Crémetterie

La construction de ce Centre Social, enfin en cours de réalisation, avait été décidée par le Conseil municipal dans sa séance du 5 janvier 1962. Or des difficultés administratives et financières en ont retardé l’exécution.

Situé chemin de la Maison blanche, au centre d’un quartier très peuplé (près de 4 000 habitants), ce Centre Social desservira plus particulièrement les groupes de la Crémetterie, de la Durantière et de la Branchoire?

 

A cet effet, la Commune a acquis un terrain d’une superficie de 24 000 m2 : 18 500 m2 sont réservés à l’édification ultérieure d’un groupe scolaire et 5 500m2 à la réalisation du Centre avec terrain de jeux et espaces verts.

Le bâtiment, dont l’achèvement est prévu pour avril 1965, comprend un bâtiment à 2 niveaux de 245 m2 de surface construite au sol.

 

Les salles pour consultations de nourrissons et les groupes d’enseignement ménager partagent pratiquement le rez-de-chaussée en deux parties égales et indépendantes.

La partie médicale comprend :

–  1 salle d’attente

  • 1 bureau d’assistante sociale

  • 1 salle pour la pesée et les soins

  • 1 bureau de docteur

  • 1 pièce pour les contagieux

  • 1 laboratoire

Dans le groupe d’enseignement ménager est prévu :

  • 1 bureau de monitrice

  • 1 salle de cuisine

  • 1 salle de coupe

  •  

L’étage comprend une salle de réunion d’environ 170 m2 et quelques petites pièces.

Chaque partie de cet ensemble comprend des vestiaires et des toilettes; chacune des activités étant traitée de façon à être indépendante.

 

Un auvent se développant sur la façade nord-est devrait permettre d’abriter notamment les voitures d’enfants.

Il n’est pas inutile de rappeler ici ce qu’est, ou ce que devrait être un Centre Social selon la circulaire du 30 janvier 1961 relative aux Centres Sociaux et émanant du Ministère de la Santé publique et de la Population.

«Un Centre Social, c’est une organisation qui, avec la collaboration des usagers, s’efforce de résoudre les problèmes propres à la population d’un quartier ou d’un secteur géographique en mettant à sa libre disposition, dans un local approprié, un ensemble de services et de réalisations collectives de caractère éducatif, social ou sanitaire, animé par une assistante sociale ou par une monitrice d’enseignement ménager, responsable de la marche du Centre, et qui doit y assurer des permanences régulières»

 

Le rôle du Centre Social peut donc se définir ainsi :

 

 

  • Regrouper un certain nombre de services et d’activités correspondant aux

  besoins de la population considérée

  • Se situer dans un secteur géographique qui doit être précisé et dont les dimensions pourront varier suivant les époques, les nécessités et le rayonnement du Centre

  • Animer ce secteur

  • Etre à la disposition de tous, c’est à dire accueillir les familles et les personnes sans aucune discrimination et tous les groupes qui favorisent l’épanouissement des personnes et la vie de la communauté

  • Encourager et stimuler la participation active des usagers et favoriser leur formation

  • Etre un lieu de recherche des besoins de la population et des moyens propres à la satisfaire

  • Etre dans toute la mesure du possible un terrain de rencontre et de collaboration

  •  

Pour être apte à remplir ce rôle, Centre Social doit :

  • Etre confié à un ou plusieurs responsables qualifiés (exigences techniques, intellectuelles, morales)

  • Etre administré suivant des méthodes permettant la participation effective de la population

  • Respecter les positions personnelles et se situer en dehors de tout parti idéologique (indépendance vis-à-vis des partis politiques et des groupements confessionnels)

  • Etre ouvert le plus souvent possible aux jours et heures convenant le mieux à la population

 

 

 

 

 

Ce que n’est pas le Centre Social :

 

  1. Le titre de «Centre Social» ne peut s’appliquer à un organisme groupant des services variés, aussi nombreux soit-ils, chargés uniquement de l’application des lois sociales, à des heures et dans des conditions déterminé

  2. Le titre de «Centre Social» ne peut s’appliquer à un ensemble d’activités superposées sans lien entre elles qui peut donner l’illusion d’un Centre Social mais qui n’en a pas le caractère organique.

  3. Le titre de «Centre Social» ne peut s’appliquer à un organisme réservé à telle ou telle catégorie d’utilisateurs.

Dans cet exposé nous soulignerons volontiers le souhait de voir la participation active des usagers ce qui semble être l’une des caractéristiques des Centres Sociaux.

Actuellement, en ce qui concerne la Crémetterie, la gestion en est confiée à un Conseil d’Administration composé de représentants des Associations suivantes :

Le Syndicat des Propriétaires de la Crémetterie 1

l’Amicale Laïque de la Crémetterie

l’Association des Parents d’Elèves de la Crémetterie

la Confédération Générale du Logement

l’Association Populaire des Familles

et de 3 membres du Conseil Municipal.

 

D’autres Centres Sociaux verront le jour sur la commune d’ici quelques années, à savoir : un au bourg, un dans le quartier de la Bouvardière et deux dans la Z.U.P.

Puisse cette première expérience être convaincante.

 

Michel CHATELIER

Adjoint

Aller à la barre d’outils