Le rôle des associations locales de défense du cadre de vie

Historique des associations Preux Crémetterie

Dans les quartiers de Preux et de la Crémetterie, il n’y a pas beaucoup d’associations dont l’objectif est la Défense du Cadre de Vie.

Lors de la construction du Quartier de Preux, des associations syndicales ont été créées dans tous les lotissements construits à cette occasion.

Ces associations syndicales devenaient pratiquement sans objet du fait de la rétrocession des voiries et espaces verts à la commune de Saint-Herblain.

De ce fait elles ont été mises « en sommeil ». 

Les habitants des rues de la Blanche, Zola, Henri Barbusse, J. Romain et Elsa Triolet qui avaient acheté leur maison au même bailleur social ont décidé, le 5 janvier 1995 de créer une association dénommée « Preux Soleil-Levant », ayant pour objectif de « défendre les intérêts des habitants des rues concernées » (JO du 25/01/1995, page 321 n°823).

C’est à l’occasion de l’enquête publique sur le Plan Local d’Urbanisme (PLU) en décembre 2006 que l’association s’est « réveillée » en faisant signer par 329 personnes une pétition sur les questions que pose ce document (densification, urbanisation excessive sur le Bd de La Baule…).

Les thèmes qui reviennent régulièrement dans les discussions de l’Association sont Le Bd Charles Gautier (ZAC, études des différents îlots), la Place de Preux, circulation de transit, limitation des vitesses… Sans oublier les rendez-vous conviviaux entre habitants des rues concernées.

C’est ainsi au titre de la sécurité-tranquillité dans le quartier que l’Association a réussi à convaincre les élus de Nantes Métropole de la nécessité d’avancer le plus possible la date de raccordement de la rue Duguay-Trouin (dans la ZA de Preux) au Bd Charles Gautier.

Lors de la précédente révision du PLU Communal en 2012, nos interventions auprès du Commissaire Enquêteur ont permis de diminuer les hauteurs envisagées, tant sur le BD Charles Gautier que celles des constructions envisagées en « deuxième front ».

Historique de l’ancienne association des riverains de la Crémetterie.

L’association des riverains de la Crémetterie a été créée en 2013 suite à un dépôt de permis de construire rue des Gaudries. La construction devait être un immeuble de 4 étage + 1 attique (35 logements, 18 mètres de hauteur). Les promoteurs commençaient à démarcher dans le quartier pour pousser à la vente afin de réaliser des immeubles similaires. La plupart des rues auraient été concernées par ces nouvelles constructions.

Plus d’une centaine de riverains se sont mis en association et ont déposé deux recours, l’un contre Bouygues immobilier et l’autre contre Nantes Métropole. En février 2014 la mairie de St Herblain nous a proposé un protocole d’accord. Dans ce protocole, elle s’engageait à négocier avec le promoteur afin qu’il abandonne son projet et que le secteur de la Crémetterie soit revu dans le cadre du P.L.U.M. , avec des constructions de maximum 9 mètres (R+2) sauf sur les Bd Charles Gautier et du Tertre. En contrepartie nous abandonnions nos deux recours.

Notre action a été payante et maintenant ce secteur a retrouvé un climat apaisé.

Nous nous sommes aussi mobilisés sur l’îlot 9 (rond-point des Châtaigniers) afin de le faire baisser d’un étage et de permettre une augmentation des places de parking.

En avril 2018, nous avons souhaité rendre notre présence sur le quartier plus visible et efficace en nous associant à l’association similaire à la nôtre,  Preux Soleil Levant. Ce regroupement aujourd’hui porte le nom de Preux Crémetterie Soleil Levant et concerne nos deux quartiers ainsi que le Bd Charles Gautier.

Le but principal est de rester vigilant concernant les projets d’urbanisation des 2 quartiers : densification, hauteur des bâtiments, voiries, espaces verts.

 

 

Le PLUM métropolitain définissant l’urbanisme de Nantes et des communes concernées a été adopté après consultation.

Il reste donc à regarder précisément ses implications locales et à intervenir au besoin. 

Aller au contenu principal
Aller à la barre d’outils