Le Zenith

LE ZENITH

une salle de spectacle de grande capacité

un concept né en 1981

 

 

Ci-dessous : un texte descriptif de sa création issu de la revue municipale de Saint-Herblain de mars-avril 2005

Le Zénith a été le 1er équipement communautaire retenu par Nantes Métropole en mars 2002 en temps que pôle majeur de développement culturel pour l’agglomération nantaise, la région et le grand Ouest, afin de pouvoir accueillir enfin des artistes nationaux et internationaux.

En 2004 le gestionnaire choisi est la société Coker de Daniel Colling, gestionnaire du Zénith de Paris (le 1er Zénith construit en France en 1983, suivi de 10 autres depuis).

La convention prévoit une intégration dans le milieu culturel local et un partenariat avec les autres salles de l’agglomération.

Un Zénith doit avoir une capacité minimale de 3 000 spectateurs, celui de Saint-Herblain en accueillera 8 500.

Le bâtiment en forme d’île ovale de 10 800 m2 et de 30 m de haut sera inscrit dans un espace de 10 ha dans le cours Hermeland, tout près de la ZAC d’Armor, soit à proximité des portes de Chézine et d’Armor du périphérique nantais.

 

 

Trois parkings de proximité seront installés, soit 800, 550 et 750 places respectivement.

Une passerelle piétonne enjambera la RD 201 reliera la Zone Atlantis au Zénith, afin de profiter des parkings existants et de permettre un accès par le tramway du boulevard Allende.

 

 

La conception du Zénith a été confiée au cabinet d’architecture parisien  Chaix & Morel.

Le coût du bâtiment est annoncé à 34 086 ME et celui des parkings à 4,4 ME, dont le financement sera assuré par Nantes Métropole avec des aides de l’Etat, de l’Europe, du conseil régional et du conseil général.

Nantes Métropole a confié la réalisation du bâtiment à Nantes Aménagement et celui du site d’Armor (plus englobant) à Loire Océan Développement.

Les parkings et la voirie seront réalisés par Nantes Métropole à partir de juin 2005.

Une exposition de présentation du projet sera visible à l’Hotel de Ville du 7 au 23 mars et une réunion publique aura lieu jeudi 17 mars à 20h30 à la mairie.

Après un diagnostic archéologique, les travaux les bulldozers arriveront en avril. L’élévation du bâtiment débutera en juin, pour un chantier d’une durée prévue de 18 mois.

Selon Wikipédia : les fouilles ont révélé la présence d’un monument funéraire daté de l’âge de bronze (1900 à 1700 avant notre ère).

Fin 2006-début 2007 le Zénith de Nantes Métropole ouvrira ses portes sur le site du Moulin Neuf, face à Atlantis.

L’ensemble va englober les terres de la ferme des Pellières, tenue il y a peu par Raphaël Rialland, un militant syndical paysan qui fut aussi président de la chambre d’agriculture locale en 1966.

 

REALITES DU ZENITH EN 2019

Eléments recueillis sur le site du Zénith et Wikipédia

Le Zénith est adapté pour recevoir :

  • des événementiels d’entreprise (conventions, show case, défilés, arbre de Noël)

  • des événements politiques (meetings, états généraux, grands rassemblements)

  • des événements sportifs (sport de combat, basket)

  • il est modulable et peut s’adapter à tout événement (de 1 000 à 6 500 participants)

  Dans ce cadre il est proposé des configurations tout assis ou assis-    debout permettant notamment l’organisation d’une plénière, d’un ou plusieurs cocktails, d’ateliers, de dance floor…

Hall :  superficie totale de 2 400 m2

salle : superficie totale de 5 716 m2

dont cadre scénique    de 1 150 m2

 

La réalité du Zénith c’est :

  • 9 permanents + des prestataires de service

  • jusqu’à 9 000 places

  • 85 à 100 manifestations/an

  • 330 à 430 000 spectateurs/an

  • 1,2 millions de spectateurs depuis son ouverture

  • le deuxième Zénith de France (après Paris)

  • la première salle de province

  •  

mars 2019

Daniel Porcheret

Aller au contenu principal
Aller à la barre d’outils